A la rencontre de… Yves DEROFF

A la rencontre de… Yves DEROFF

Yves Deroff, ancien joueur professionnel passé par des clubs comme Nantes, Strasbourg, Guingamp et bien évidemment Angers SCO (de 2010 à 2012), est aujourd’hui le nouveau directeur du complexe Angers SCO Footsal. Il nous livre ses premières impressions sur le projet…

Quelles qualités, que tu avais sur un terrain de football, te seront nécessaires pour ton activité sur le complexe Footsal ?

Je pense que l’esprit d’équipe et la remise en question permanent me permettront de mener à bien ce projet. Tout comme sur le terrain, nous sommes une équipe et c’est ensemble que nous y arriverons. Je n’ai jamais rien lâché et je ferais tout pour que le complexe Angers SCO Footsal se porte bien. Parfois je peux être perfectionniste mais c’est toujours dans le but d’aller de l’avant et j’ai confiance en mon équipe pour que l’on avance tous dans la même direction.

 

Entre le stade Raymond Kopa et le complexe Angers SCO Footsal, quel est ton terrain préféré ?

C’est compliqué de comparer (rires)… le terrain de Raymond Kopa est bien plus grand, l’herbe est souple et de très bonne qualité. Pour autant, le synthétique du Footsal offre aussi une pelouse souple et agréable. Ce revêtement sans bille apporte un vrai plus au niveau de la pratique. La vraie différence se fait au niveau du cardio qui montera plus rapidement sur la surface réduite du Footsal. Mon premier amour reste tout de même le foot à 11…

Yves DEROFF avec Olivier AURIAC (entraineur actuel des U16 d’Angers SCO)

Que peut apporter un outil de travail comme celui disponible au complexe pour les jeunes de l’Académie ?

Pour les jeunes, c’est un sport qui permet de progresser très rapidement au niveau du cardio. Et puis au niveau technique, les espaces étant plus petits, il faut être plus réactif et plus juste, ce qui permet aussi une progression rapide à ce niveau. Il y a l’avantage d’être à l’intérieur, pas de contrainte environnementale, donc on garde une régularité dans le travail. De plus, les effectifs sont réduits, on peut faire un travail plus individualisé et donc plus qualitatif. En Amérique du Sud, beaucoup de joueurs commencent par le footsal, l’un des plus connus en ce moment c’est Neymar. Nous sommes les seuls à proposer des activités dès 3 ans et nous sommes convaincus de l’intérêt de démarrer si jeune. Enfin, nous voulons aussi établir un état d’esprit avec des valeurs fortes de la vie telles que le respect d’autrui, l’entraide et l’écoute de tous. Nous allons véhiculer des valeurs fortes.

.

Revivez son passage dans l’émission Totalement Foot hier soir sur Angers Télé :

2019-01-08T10:40:44+02:00